Bienvenue chez les protestants du Midi




Vers le site de l'Eglise protestante unie de France
Eglise de témoins

L'Eglise Protestante Unie en Cévennes Languedoc Roussillon

Eglise Protestante Unie  Page régionale

Actualités protestantes régionales

  

Les actualités

Le Cep - Magazine régional

Les consistoires - Cultes et informations locales

Nous contacter

Pourquoi sommes-nous là ? (2)

Romains 8 v 15

« Vous n’avez pas reçu un esprit d’esclave, qui ramène à la peur mais un Esprit d’adoption filiale par lequel nous crions Abba ! Père ! »

Pour bien comprendre cette notion de « filialité » nous allons devoir là aussi tordre le cou à une mauvaise interprétation concernant l’Esprit Saint. Dans notre culture française le mot esprit est essentiellement relié au cerveau, aux choses de l’esprit et aux esprits qui font tourner les tables. Mais lorsque l’Apôtre Paul parle de l’Esprit Saint, il nous ouvre un tout autre chemin. Tellement tout autre qu’il écrit dans une lettre adressée aux Galates que le fruit de l’Esprit Saint est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la fidélité, la douceur, la maitrise de soi. Nous sommes à cent mille lieux ici de tout intellectualisme, et de toutes superstitions. Le fruit de l’Esprit Saint est une manière d’être qui se traduit dans les relations que nous avons avec nos prochains. Cette manière d’être est déjà offerte, nous n’avons pas à la conquérir mais à la laisser advenir. Elle n’est que le fruit d’une relation que nous cultivons avec Dieu notre Père par Jésus Christ au contact du Saint Esprit. Elle est aussi le fruit d’une vie communautaire où chacun prend conscience que sa manière d’être va aider les uns et les autres à se construire. À bien y réfléchir, Dieu notre Père ne réclame qu’une seule chose de notre part : notre oui intime d’enfant et lorsque nous lui donnons ce oui intime d’enfant, tout se met en place. Oui, tout se met en place dans le sens que les relations avec notre prochain s’éclaircisse, que nous percevons mieux certains enjeux, que nous découvrons du sens dans ce que nous entreprenons. Dit autrement, nous découvrons petit-à-petit pourquoi nous sommes-là.

Et lorsque nous découvrons cela, il est de notre responsabilité à nous, les fils et les filles de Son Amour, les témoins sincères et paisibles de sa bonne nouvelle, de témoigner lorsque le moment est opportun de la bonne nouvelle de Jésus Christ pour notre monde.

  

Jean-Pierre JULIAN

Président du Conseil Régional

en Cévennes-Languedoc-Roussillon

  

La parole biblique du jour